Cours du Rav Yossef-Haïm Sitruk du 19 Janvier 2015

Genèse : attentat Charlie hebdo

Journalistes morts

Raison officielle invoquée : manque de respect que ces journalistes ont eu à l’égard de la religion musulmane. Sur le fond, c’est compréhensible. Même les croyances que je ne partage pas je les respecte.
Problème : après les mêmes terroristes se tournent vers un magasin qui vend de la nourriture casher. Aucun lien ?!

Pas besoin de raison pour attaquer les juifs.
Ça fait tellement partie de l’ordre des choses pour le monde, qu’il n’y a aucune explication à donner.
On est venu assassiner des gens venus faire leur courses pour Chabbat.

(Un monsieur a oublié d’acheter des halot. Il a vu le rideau baissé il ne savait pas qu’il avait rendez vous avec le « malah amavet », l’ange de la mort)
Comment se fait il que des personnes puissent mourir en faisant une Mitzvah, en sanctifiant le nom de D…?

Ce n’est pas que la torah vit pour l’homme mais l’homme vit pour la torah.

Texte du Talmud
« Un jour un homme sur l’ordre de son père est allé accomplir une Mitzvah : renvoyer la maman d’un nid pour prendre les oisillons. » Pareil pour le respect des parents : les jours sont allongés.
En terminant la Mitzvah, il tombe et il meurt.

A l’issue de cette épreuve un homme est choqué et à blasphémé. C’est ça la torah ?!

La torah ne parle pas de ce monde mais du monde futur.

La récompense que chaque mitsva que l’on fait se fera dans le monde futur.
On se voit une récompense pour chaque pas, pour chaque effort, mais pas ici bas.

C’est vache non ?

Mais tout le monde ferait de manière intéressée …

Je serais récompensé certes et rien ne sera oublié tout sera compté en fonction de l’effort fourni mais pas ici bas.

Histoire du Bar-Mitzvah handicapé :

Quand il est monté à la Torah il y avait seulement deux marches à faire mais c’était un effort surhumain. Il transpirait d’effort…

Effort de servir son créateur en fonction de ses possibilités.

Hashem sait ce qu’il nous a coûté.

AUCUN EFFORT N’EST VAIN.

Hashem tient compte de tout.
Marcher est un privilège. C’est un vrai effort.

Tant que l’on peut faire des efforts il faut remercier Hashem.

Il faut le servir jusqu’à son dernier souffle.
Au yeux de nos sages c’était un effort.

Dire la l’être « hé » en hébreu. Si on en est capable c’est qu’on est vivant.

Car c’est un effort. C’est le plus petit effort que l’homme peut fournir. C’est un souffle.
Quelqu’un qui meurt ; il expire l’air de ses poumons. Tant qu’on a de l’air dans nos poumons on peut servir Hashem.

Le plus petit d’entre nous, le plus ignorant, le plus faible doit servir Hashem. Il nous demande qu’une chose : donner ce qu’on a.

Il veut qu’on vive POUR LUI.
Il n y a rien de plus facile que le service divin : tant qu’on a de l’air dans nos poumons on peut Le servir.
Ceux qui pensent qui n’ont pas la force, la possibilité, les moyens de servir Hashem, se trompent.
La personne qui a trouvé une balle au moment où il a accompli une Mitzvah, a servi D… jusqu’au bout.
A défaut de ne pas savoir pourquoi on vit il faut savoir au moins pourquoi on meurt. En l’occurrence eux sont morts Parce qu’ils étaient juifs.
Des centaines de millions de personnes ont subit le même sort. Morts Parce que juifs.
Hashem a exposé à Avraham ce que serait l’histoire du peuple juif.

La souffrance.

Hashem lui a dit : si tu veux je choisi un autre peuple. Avraham a dit non.

Et on a toujours senti le privilège d’avoir été choisi. C’est en nous, sorte d’identité profonde qui consiste à partager une souffrance même si on ne la comprend pas.
Ils sont morts parce qu’ils étaient juifs. Et rien d’autre !
Sans raison un fou vient tuer d’autres personnes qui n’ont rien fait du tout.
D.. dit a Avraham : si vous voulez qu’Hashem continue l’histoire avec un autre peuple, Il peut.
Nous on a la chance d’y être encore, et d’assurer le futur. On doit dire « merci Hashem ».

Les prophètes disent tous que la fin des temps sera très belle pour les juifs.
Quand viendra la période messianique on n’acceptera plus les convertis. Car les gens comprendront quel privilège. Être juif c’est galère. Le devenir c’est un courage.

Réalisons que le destin du peuple juif est pudique. Oui il est galère, il y a des persécutions et des assassinats.  Mais quel courage …

Qu’est ce qu’il reste de l’empire perse ? Wallou.
Qu’est ce qu’il reste de l’empire romain ? Wallou.

On a une potion magique : la Torah !

« Shomer Israel lo yanoum velo yishane. » Malgré tout ce que l’on subit, notre gardien nous surveille, et nous garde. En un mot la preuve de l’existence de D.

Voltaire lève la main. Oui ? Les juifs !

Comment expliquer qu’un peuple aussi petit, dispersé, persécuté, aussi haït, qui ait autant souffert et qui est encore la ? C’est que D… existe !

On est la preuve de l’existence d’Hashem.

Agressé sans arrêt, qu’avec des ennemis…

Remercie Hashem de m’avoir fait juif parce que si je n’avais pas été juif, je me serais converti.

Sale juif ! Merci.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here